Recherche d'hébergements
 
 
Recherche d'hébergements
 
 

Des questions? Nos experts en séjours sont là pour vous conseiller

Tel +43 5088050

Meilleure saison

Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc

Aperçu

Point de départ : Zentrum Mösern
Point d'arrivée : Möserer See
Montée 66 m
Point le plus élevé 1.271 m
Longueur du parcours 0,6 km
Durée de la marche / totale 00:45 hh:mm
Durée de la marche / montée 0:0 hh:mm
Difficulté

Profil d'altitude

Calvaire
Au nord de l’église s’élève le calvaire. Une construction semi-circulaire, ouverte, aux pignons
triangulaires, créée en 1830, héberge un groupe de la crucifixion : Le Christ sur la croix avec les
deux larrons, Marie en position d’orante, Jean l’Evangéliste et Marie-Madeleine sont des figurines
en planches, peintes et sans doute un peu plus anciennes que le reste du groupe. Les fresques
représentent Jérusalem dans le style de Leopold Puellacher, et au-dessus, dans les nuages, Dieu
le Père. A l’origine, il y avait 8 petites chapelles cubiques surmontées d’un toit (Bildstöcke) sur
l’étroit chemin serpentant jusqu’au calvaire, depuis 1989, elles sont au nombre de 11. Le 1er juin
1841, les familles du pays ont réglementé par écrit la conservation des chapelles. En 1988/89, le
calvaire fut restauré, d’un commun travail, par la population de Mösern. Pour ce faire, il a fallu de
grands sacrifices financiers de la part de toutes les familles, mais aussi d’innombrables journées
de travail. Le chemin d’ascension au calvaire fut complété par trois chapelles. Dans la première
chapelle est placée une peinture nazaréenne de Maria Theresia Striegl, représentant l’adieu du
Christ, « der Abschied Christi » datant de 1899. Les deux chapelles suivantes hébergent des
tableaux de scènes de la Passion, mais elles ont également gardé les anciennes fresques et mis
en avant les images des stations du chemin de croix, peintes sur des ardoises en fibre-ciment. Le
sentier menant au calvaire fut également agrandi jusqu’en automne 2007 et relié ainsi au chemin
de la « randonnée de la paix » et à celui menant au centre-ville de Mösern. De plus, le calvaire est
référencé dans l’atlas des monts sacrés d’Europe (« Atlante dei Sacri Monti »).