Recherche d'hébergements
 
 
Recherche d'hébergements
 
 

Des questions? Nos experts en séjours sont là pour vous conseiller

Tel +43 5088050

Partager le contenu

Étape 09 & 10 de la Voie de l'Aigle : Refuge de Lamsenjochhütte – Refuge de Karwendelhaus

Étape 09 & 10 de la Voie de l'Aigle : Refuge de Lamsenjochhütte – Refuge de Karwendelhaus

Meilleure saison

Jan Fév Mar Avr Mai Jun Jul Aoû Sep Oct Nov Déc

Aperçu

Point de départ : Lamsenjochhütte
Point d'arrivée : Karwendelhaus
Montée 1.250 m
Point le plus élevé 1.960 m
Longueur du parcours 21,5 km
Durée de la marche / totale 08:00 hh:mm
Durée de la marche / montée 0:0 hh:mm
Difficulté moyen

Profil d'altitude

 

Depuis le refuge de Lamsenjochhütte, on reprend sur quelques mètres le sentier par lequel on est monté, cependant, à la dépression, on suit les directions de « Binsalm » et « Falkenhütte ». Le sentier descend doucement sur un terrain escarpé sous le Lamsenspitze vers le col du Westlichen Lamsenjoch (1 940 mètres). De l'autre côté commence la descente en direction de « Binsalpe » et « Eng ». Le sentier se transforme bientôt en voie carrossable qui passe d'abord par des terrains dégagés, puis le Binsalm-Hochleger. Par endroits, il est possible de faire un raccourci. Bientôt, on atteint l'alpage habité de Binsalm.

Possibilité de s’arrêter : Binsalm et Engalm (infos : durant l’été 2018 et 2019 il n’est pas possible de passer la nuit au Falkenhütte fermé pour cause de travaux. Les auberges de Binsalm et de Engalm constituent une bonne alternative.

De là, on continue à descendre par une large voie carrossable, un temps parallèlement à une vallée très profonde, au village d'alpage d'Eng (1 270 mètres), avec ses nombreux chalets typiques et ses érables ancestraux. Derrière les derniers bâtiments d'alpage, un large chemin piétonnier en direction de Falkenhütte démarre sur la droite. Il monte lentement, à travers des prairies de montagne et des forêts mixtes, au col de Hohljoch (1 794 mètres). Depuis le col, on redescend en contrebas des parois du Laliderer à tout juste 1 700 mètres par un bon sentier. Chemin faisant, on traverse les éboulis du Laliderer Reisen. Sur la dernière partie de l'étape, le sentier grimpe doucement au col du Spielissjoch, et on effectue les derniers mètres qui nous séparent de l'imposant refuge de Falkenhütte (1 848 mètres) sur une voie carrossable.

En contrebas du refuge de Falkenhütte, on se dirige vers le nord d'après les panneaux « Karwendelhaus » et on descend doucement par un bon chemin à travers des prairies d'alpage. La descente continue ensuite par une voie carrossable. On passe par le bel alpage de Ladizalm avec son chalet historique, puis par une forêt clairsemée, toujours sur la voie carrossable. Après la traversée d'un large lit de ruisseau pierreux mais la plupart du temps à sec, le parcours nous mène au petit Bois d'érables (« Kleinen Ahornboden ») et débouche sur une large route forestière par laquelle on rejoint en quelques pas le monument dédié à Hermann von Barth et les anciennes maisons forestières au-dessus. Passant devant ses dernières, on monte la route forestière à gauche en direction de « Karwendelhaus ». Rapidement, la route traversant une forêt clairsemée devient une voie carrossable, puis un sentier. Celui-ci grimpe ensuite le charmant alpage d'Untere Filztal avant de se parcourir la zone d'alpage (au total, on marche presque toujours dans la même direction). Dès qu'on a passé les terres verdoyantes de l'alpage, le sentier débouche sur une voie carrossable. Sur celle-ci, on monte, en gardant la même direction, au Hochalmsattel (1 803 mètres) à travers les prairies. À la croix de ce col, on profite une dernière fois d'une vue magnifique sur le refuge de Falkenhütte, les parois du Laliderer et leurs environs. Ensuite, descendre quelques mètres sur la voie carrossable et prendre à gauche la direction du chalet du Karwendelhaus (1 765 mètres). Au passage, on peut observer ici des couchers de soleil particulièrement beaux.